201904

Les toilettes à Danibombo sont fonctionnelles

 

Après la mise en service des salles de classe, que nous avons construites durant ces trois dernières années, la partie sanitaire restait  le maillon faible  pour finaliser une école efficace. Les enfants faisaient leurs besoins autour de l’école, ce qui d’un point de vu hygiénique fut peu recommandable. Maintenant que les nouvelles toilettes sont presque terminées, ceci fait partie du passé et bientôt les enfants peuvent utiliser les infrastructures sanitaires.

 

Avec trois salles de classe (dont deux en fonction)ainsi que l’achèvement des toilettes les fondements pour créer un enseignement complet sont fixés. Nous devons attendre les années à venir pour voir si un troisième enseignant viendra et que les trois classes fonctionnent. Seulement lorsque les 6 années de cours (2 par classe) pourront être offerts en permanence, on pourra envisager  l'extension d’un quatrième local.

 

Le financement de la construction des toilettes a pu se réaliser gräce à vos dons et avec le soutien de Hidroplus, le fond aquatique de PIDPA.

Toilet1
Toilet2
Toilet3
Toilet4

L’acquisition de l’Internat à Bandiagara

 

Lorsqu’il y a 9 ans, nous avons débuté notre projet d’école à Tougoumé, nous n’avions pas imaginé, même dans nos rêves les plus fous, ce que nous avons pu réaliser au jour d’aujourd;hui. Au total, nous offrons à plus de 400 enfants la chance d’aller à l’école, d’apprendre à lire et à écrire. C'était en 2010 notre point de départ.

 

Et maintenant nous aimerions continuer à étendre notre rêve, donner l’occasion à des  jeunes filles des régions environnantes qui ont suivi un enseignement secondaire du premier degré dans leur région,  la possibilité de poursuivre des études secondaires supérieures dans la capitale provinciale de Bandiagara.


Le projet de l’internat pour filles est le plus récent et nous tient à coeur depuis 3 ans.

Actuellement 34 jeunes filles ont la possibilité de poursuivre leurs études. Une chance qu’elles saisissent à pleines mains, ce que prouve le pourcentage élevé  de réussite. Le talon d’Achille de ce projet restait la garantie de la disponibilité des locaux pour l’internat (l’année dernière nous avons du déménager et le problème s’est posé à nouveau cette année).

 

Après de longues études financières, après avoir pesé le pour et l contre le FVST a pris la décision d'acheter le local actuel en collaboration avec l’organisation locale “Diangu Ire “Mieux vaut s’instruire” (une association d’enseignant pour la promotion de l’instruction des filles). C’est un investissement important que nous pourrions résoudre en 3 ans sans mettre en danger la continuité des autres projets.

Avec l’achat du bâtiment, l’avenir de ce projet est assuré. Cependant, afin de pouvoir envisager l’extension de l’ensemble de manière efficace, nous avons besoin de lits superposés, de pupitres et d’arrivées de canalisations d'eau. Ceci pourrait alors accueillir un maximum de 50 filles. Nous sommes à la recherche de financements.

 

Les filles de l’internat rêvent aussi :”Nous souhaitons que davantage de nos “petites soeurs“ auront la possibilité d’étudier. Nous aimerions être des exemples  pour la jeune génération et espérons qu’il leur sera donné la même chance qu’à nous. Cet internat est pour nous le seul endroit où nous est offert cette possibilité”.

Copyright © All Rights Reserved