201807

C’est aussi  la fin de l’année scolaire au Mali. Les enfants se préparent pour 3 mois de vacances. Pendant cette période, ils aident généralement aux travaux des champs



L’internat

Les filles ont reçu leur manuels scolaires. Ces livres seront conservés au centre pour aider les filles à préparer leur Baccalauréat. En dehors des manuels, on a également acquis des dictionnaires, seul un dictionnaire allemand/français manque et nous continuons à en chercher un.


Des ambitions pour l’internat



Lors de sa venue  au printemps dernier, deux jeunes filles ambitieuses ont accompagné Danny pour une visite guidée.

Bienvenue Togo et Ilaome Arma fréquentent la 11me année  scolaire (semblable à notre 5me secondaire) et suivent la section scientifique. Toutes les deux aimeraient terminer le cycle secondaire afin de pouvoir poursuivre des études de médecine.

Ilaome aimerait par la suite retourner au village pour y exercer ses fonctions de médecin.


Tout le monde ne peut pas devenir médecin. Sans notre soutien à l’internat, il aurait été bien difficile pour Bienvenue et Ilaome d’atteindre leur rêve en tant que femmes dans un pays musulman, originaires d’un village isolé aux moyens financiers limités !


Grâce au soutien que vous apportez à notre organisation, nous avons la possibilité d’aider Bienvenue et Ilaome ainsi que 22 autres jeunes à réaliser  leur rêve.


Cliquez sur la photo pour visionner la vidéo avec Bienvenue et Ilaome.



Nous sommes en pleine construction à Danibombo


Le troisième local de classe à Danibombo  prend forme, doucement mais surement. On travaille durement afin d’achever la construction pour le début de l’année scolaire en octobre prochain. Une quarantaine d’enfants supplémentaires auront alors accès à l’instruction. Maintenant que les travaux sont engagés, le village peut solliciter la venue d’un enseignant supplémentaire. Les tables d’écolier sont commandées et le local est pratiquement terminé. Donc nous pensons pouvoir démarrer la nouvelle année scolaire en octobre avec 3 classes complètes.


La Faim


Suite à une récolte désastreuse, la faim règne dans la région.  Alors que des études scientifiques des 10 dernières années ont démontré que les chutes de pluie sont en augmentation au Sahel, des écarts énormes persistent entre les différentes régions. Malheureusement, la région autour de Bandiagara, là où se situent nos écoles, reste concernée par une grande sécheresse. Cela influe aussi sur la poursuite des nos projets.  Les enfants fréquentent moins les écoles, car les parents émigrent à la recherche de nourriture. L’aide promise pour tailler les pierres pour les toilettes est stoppée. Travailler l’estomac vide, ne peut aboutir au succès. Heureusement, il y a suffisamment de pierres pour la construction de la salle de classe, mais l'aménagement de toilettes est repoussé à une période ultérieure lors de l’année scolaire suivante.


Le FVST de Danibombo et de Tougoumé ont reçu des demandes d’aide d’urgence.  La faim devient

un problème très important. La plupart des familles survivent avec 1 seul repas par jour. En tant qu’organisation de petite taille, nous ne pouvons pas intervenir dans ce domaine, mais nous essayons grâce à notre réseau de contacter des organismes plus importants dans l’espoir qu’ils accordent une certaine importance à nos villages.   




Copyright © All Rights Reserved