201802

Copyright © All Rights Reserved

Tougoumé

 

Danny avait visité l’école y a 6 ans . Les classes de l’école primaire font le plein. Pour l’instant il y a 5 instituteurs en activité pour les 6 classes . Une institutrice est en congé de maternité et reprendra bientôt ses fonctions. Le corps enseignant est jeune et motivé. Les classes comptent entre 30 et 40 élèves par section, en première année il y a plus de 50 élèves.

 

Dans le premier cycle du secondaire, il y a une dizaine d’élèves par année . Depuis, deux sessions se sont écoulées. La première session il y avait 4 élèves qui ont poursuivi leurs études et cette année ce chiffre est monté à 12 en 7e année.

 

Le jardin potager est autonome. On vend des fruits et des légumes en surplus des repas. L’argent ainsi récolté suffit à l’achat des graines et l’entretien du petit matériel de jardinage. Des choux, des tomates et des oignons sont séchés afin de les ajouter au repas des élèves. On mange de la salade arrivée à maturité lors de la saison .

 

Durant la matinée, Madame Lamatou Gindo, puéricultrice, occupe le réfectoire pour prendre en charge une cinquantaine de bambins. Auparavant ceux-ci étaient hébergés dans une grange au village, désormais hors d’usage. Après concertation avec le conseil (CGS) il a été décidé de mettre le réfectoire à sa disposition. Cette situation n’est pas idéale, c’est pourquoi une demande a été faite au CGS pour construire un jardin d’enfant sur les terrains de l’école afin d’y accueillir les bambins.

 

 

 

Daninbombo

 

Tout le village s’est mobilisé pour venir accueillir Dany. Les femmes ont chanté et dansé et le chef du village lui a souhaité la bienvenue. La cérémonie fut poursuivie par un thé d'accueil traditionnel et la visite de l'école. L’année dernière un deuxième local de classe a été construit.

 

En première année, il y a 50 élèves qui ont pour enseignant Monsieur Mombalou également directeur de l'école. Il nous a manifesté son enthousiasme pour la nouvelle salle de classe ce qui se confirme aussi par le recrutement de nouveaux élèves. Ensemble, ils ont visité l’autre classe qui comporte des élèves de la 4e et 5e année ayant pour instituteur Monsieur Moumine.

 

Monsieur Mombalou et le chef du village ont émis le souhait de voir bientôt se construire un troisième local et la nécessité d'acquérir des bancs supplémentaires étant donné le nombre important d’élèves. En même temps, il devient urgent de construire un bloc sanitaire.

 

Jusqu’à présent les élèves font leurs besoins autour de l’école ce qui crée une situation de manque d’hygiène inadmissible.

 

 

L’internat de Bandiagara

 

L’internat accueille 24 jeunes filles entre 15 et 19 ans qui suivent des cours avec diverses orientations. Certaines au lycée afin de poursuivre des études, d’autres en sections professionnelles. Ces dernières ouvrent des orientations telles que secrétariat, comptabilité et administration.

 

Les filles ont écrit une lettre qu’elles ont lu publiquement dans laquelle elles remercient la FVST pour ses subventions et ont souligné que sans ces aides il ne leur aurait pas été possible de poursuivre leurs études. Une phrase de leur discours sonne comme une horloge "Soyez remerciés, nul doute qu’éduquer une fille c’est éduquer une nation. Nous, les filles de l’internat, ne manqueront jamais d’honorer notre devoir d’étudier".

 

Elles soulignent dans leur lettre le manque de livres : manuels, dictionnaires et autre matériel scolaire. Elles demandent si nous pouvons envisager une action dans ce sens.

 

Le local est le talon d’achille du projet. Les bâtiments sont mis gracieusement à disposition par un sympathisant mais ne garantissent aucune continuité. D'où la sollicitation pour acquérir un terrain pour y faire construire un bâtiment par des volontaires.

 

 

Résumé

Donc voici encore plusieurs sollicitations pour la FVST. Nous allons voir ce que nous pouvons faire. Nous sommes heureux du bon déroulement des projets et des résultats visibles.

 

Dans un contexte difficile, on progresse et ceci renforce la motivation de la FVST pour continuer à soutenir notre action grâce aussi à votre aide !