201302

Copyright © All Rights Reserved

Fevrier 2013

 

Le réfectoire est officiellement inauguré

Le réfectoire est officiellement inauguré. Les notables (inspection scolaire,

délégation du Gouverneur, chef d’arrondissement)de la région sont venus à

Tougoumé pour les festivités d’inaugurations.

Avec ce réfectoire moderne, l’école est la première dans la région de Mopti qui

dispose d’un endroit ou les enfants peuvent manger à l’abri des intempéries.

Pour les gens et surtout pour les enfants de Tougoumé l’utilisation du réfectoire

est une lumière au bout du tunnel. Cela prouve que dans des circonstances

difficiles il y a toujours moyen de réaliser des choses et cela donne de l’espoir

pour le futur.

Plus de photos

Réfugiés et 50 enfants supplémentaires à l’école

Au Mali, un grand nombre de réfugiés se déplace du nord ou l’on se bat encore et fuit vers le sud ou on essaye de survivre tant bien que mal. Ainsi aussi à Tougoumé beaucoup de réfugiés sont arrivés. Parmi eux 50 enfants qui suivent les cours et prennent leurs repas à l’école de Tougoumé! Ceci constitue un cout supplémentaire pour notre budget, mais dans les circonstances actuelles il est plus que justifié.

 

Les bancs scolaires sont arrivés

Il y a quelques mois nous avons eu l’occasion de commander des bancs scolaires

à un prix réduit à Bandiagara. Les bancs ont été livrés et directement mis en

service vu le nombre d’enfants supplémentaires.

 

Professeur supplémentaire

Le village est tellement impressionné par l’engagement d’Augustin et le projet

scolaire qu’ils ont engagé un professeur supplémentaire à leurs frais.

Ainsi ils confirment leur soutient au projet et nous faisons un prochain pas

vers l’autonomie. Un des buts était de faire participer de plus en plus

la communauté au financement du projet .

Nous faisons ainsi un grand pas en avant.

 

Enquête sur un nouveau projet

En ce moment les cours sont donnés de la 1ère à la 6ième année alors qu’au Mali l’école primaire comporte en principe 2 cycles. Le premier cycle de la 1ère à la 6ième année et le second cycle de la 7ième à la 9ième année scolaire. Ainsi se crée une "école complète" d’après les normes Maliennes.

D’après Augustin le préfet de l’arrondissement encourage l’idée et l’état et le village se disent prêts à payer 4 professeurs supplémentaires (math,langues,etc).

 

Les jeunes du village ont offert de fournir 5000 pierres pour la construction des nouvelles classes et d’extraire et de fournir le reste gratuitement. Nous saluons ces initiatives de la communauté locale et avec Augustin analysons si ce projet est réalisable.